Slider

 

                                                                

 

« Depuis sa création, la formation initiale des orthophonistes est ancrée au sein de l’université. La réforme de la formation de 2013, fait que les étudiants sont désormais formés en 5 ans (deux cycles) au sein d’un cursus qui octroie un niveau grade Master 2. Ce grade offre la possibilité aux nouveaux diplômés qui le souhaiteraient de s’inscrire en cursus doctoral.

La reconnaissance véritable de la valence universitaire de notre formation passe désormais par la formalisation et le développement de la recherche. Depuis toujours, chercheurs et enseignants-chercheurs de sciences biomédicales et sciences humaines contribuent, aux côtés des collègues orthophonistes, aux enseignements et à l’encadrement de travaux de recherche. Il faut désormais institutionnaliser ces partenariats afin de proposer des stratégies de recherche qui contribueront à l’amélioration de la qualité des soins.

Dans ce contexte, le CCFUO organise, à Nice, son premier congrès interuniversitaire, ouvert aux étudiants, aux orthophonistes ainsi qu’aux chercheurs et enseignants-chercheurs. En effet, c’est bien la mutualisation de nos connaissances qui permettra de solidifier les stratégies et la qualité des recherches qui seront désormais menées.

Ce premier congrès a pour objectif de présenter des recherches sur lesquelles s’appuient notamment les enseignements du cursus réformé. Ainsi, le conseil scientifique du congrès donnera la parole à un enseignant, chercheur ou enseignant chercheur de chacune des universités qui composent le CCFUO. Des sessions ateliers et poster seront organisées en complément.

Nous vous attendons donc nombreuses et nombreux lors de cet événement qui contribuera sans nul doute à ce que l’orthophonie consolide sa place au sein de l’université. »

Frédéric PASQUET – Président CCFUO